Questionnaire aux candidats

Nous avons transmis le texte ci-joint aux candidats à l’élection présidentielle :

Madame, Monsieur,

Vous avez décidé de présenter votre candidature à la présidence de la République.

Aujourd’hui, 39 % des jeunes ont un lien familial avec la colonisation et la guerre d’Algérie. Cette période fait donc partie intégrante de notre histoire et elle laisse aussi forcément bon nombre de traces au sein de la société.

Depuis le mois de juin 2021, nous formons un groupe dans le but de réfléchir, d’échanger et d’apporter notre vision sur l’apaisement des mémoires franco-algériennes. Nous sommes un groupe de 18 jeunes adultes, âgés entre 18 et 35 ans, étudiants ou dans la vie active, d’horizons variés, ayant tous un lien familial avec cette histoire. Nos grands-parents ou arrières grands-parents ont été combattants indépendantistes, appelés, harkis, rapatriés, pieds-noirs, juifs d’Algérie, militaires français ou encore membres de l’Organisation Armée Secrète (OAS).

Notre groupe s’est depuis étoffé et nous sommes toujours autant animés par la même volonté : apaiser ces mémoires, les reconnaître dans leur singularité, panser les plaies encore présentes dans notre société et œuvrer à l’apaisement des mémoires et à la construction d’un futur partagé pour les nouvelles générations.

Si vous êtes élu(e) Président ou Présidente de la République française, demain, les décisions du gouvernement que vous aurez nommé et que vous orienterez, dicteront la politique de la France pendant ces cinq prochaines années. Dépendront alors de ces décisions gouvernementales bon nombre de politiques qui seront mises en œuvre.

Vous l’aurez compris, le sujet de l’apaisement des mémoires franco-algériennes nous anime grandement et nous dépasse, car il concerne l’ensemble de la société française. C’est pourquoi nous avons souhaité vous inviter à répondre aux questions ci-dessous, afin de pouvoir informer tous les Français de votre vision sur ce sujet mais aussi sur l’ensemble des propositions que vous souhaitez mettre en avant si demain, vous êtes élu(e) Président ou Présidente de la République française.

Vos réponses seront mises en ligne sur le site de notre collectif https://memoiresfrancoalgeriennes.fr/.

VISION

  • De quelle manière percevez-vous aujourd’hui le sujet des mémoires franco-algériennes ?
  • Si en France, l’objectif est l’apaisement des mémoires, comment y parvenir selon vous ?
  • Quel est votre avis sur la nécessité de reconnaître chacune des mémoires dans leur singularité, de panser les plaies encore présentes dans notre société et de travailler à la construction d’un récit collectif appropriable et épanouissant pour chaque citoyen ?
  • Quel serait finalement selon-vous les contours d’une politique mémorielle sur cette question ?

RAPPORT STORA

  • Que pensez-vous du Rapport Stora ?
  • Parmi toutes les préconisations que propose le Rapport Stora, lesquelles sont selon-vous les plus importantes ?
  • Y a-t-il d’autres actions, non contenues dans ce rapport, que vous souhaitez mettre en œuvre pour contribuer à l’apaisement des mémoires de la guerre d’Algérie et de la colonisation au sein de la société française ?
  • Lesquelles sont les moins importantes ?

ACTES

  • Quel est le premier acte que vous souhaiteriez entreprendre dans le cadre de l’apaisement des mémoires franco-algériennes, en France ?
  • Comment envisagez-vous les relations entre la France et l’Algérie ?
  • Estimez-vous nécessaire de reconnaitre des faits vis-à-vis de la colonisation et de la guerre d’Algérie ? Des chiffres ?
  • Estimez-vous nécessaire de déclarer la responsabilité de l’État français dans la colonisation et la guerre d’Algérie ?
  • Considérez-vous nécessaire de condamner le système colonial ? Qu’est-ce que cela impliquerait ?
  • Selon vous, la République Française doit-elle prononcer des excuses ?
  • Doit-elle consentir à des réparations ?
  • Quelle(s) date(s) souhaitez-vous retenir pour commémorer des faits ayant eu lieu durant la Guerre d’Algérie ? La colonisation ?
  • Plus largement, quel(s) dispositifs jugez-vous pertinent pour faciliter la transmission des mémoires liées à la guerre d’Algérie ?
  • Comment faciliter la diffusion / collecte des témoignages/de l’histoire de la guerre et colonisation de l’Algérie ?

MÉMOIRES ET IDENTITÉ FRANÇAISE

  • Le racisme et l’antisémitisme sont en partie des conséquences de cette histoire, comment comptez-vous les combattre ?
  • De quelle manière comptez-vous traiter ces traces, les dépasser ou les surmonter ?

HISTOIRE

  • A qui appartient-il de traiter cette question des mémoires liées à la colonisation et la guerre d’Algérie ? Est-ce au Président de la République ? Aux ministères ? Aux administrations ? Aux associations ?
  • Et de quelle manière ?

AVENIR

  • Parmi les propositions suivantes, lesquelles comptez-vous mettre en œuvre :
    • Un musée qui aborde l’histoire, les mémoires de la colonisation et de la guerre en Algérie :
      • Estimez-vous nécessaire de créer un musée ou un Institut de l’Histoire de la France et de l’Algérie, qui aurait pour principal objectif d’aborder les mémoires de la colonisation et de la guerre d’Algérie ?
      • Souhaitez-vous mettre en œuvre un tel projet ? Si oui, de quelle manière comptez-vous vous y prendre et quels moyens comptez-vous lui allouer ?
      • Estimez-vous que ce musée doit également être un lieu de production de contenus ?
  • La création d’un Office des Jeunesses françaises et algériennes
  • Estimez-vous qu’il est nécessaire d’associer les jeunesses françaises et algériennes à tous ces travaux ? Et de quelle manière pouvons-nous les inclure ?
    • Êtes-vous en faveur de la création d’un Office des Jeunesses Françaises et Algériennes ? Quelles en seraient les missions ? Quels moyens seront alloués ?
    • Souhaitez-vous mettre en œuvre un tel projet et quels moyens comptez-vous lui allouer ?
    • Quelles pourraient être selon-vous les missions d’une telle structure ?
  • Enseignement

Nous faisons le constat qu’aujourd’hui l’enseignement sur la guerre d’Algérie est transmis de manière très inégale.

Pour contrevenir à ce problème, envisagez-vous :

  • d’offrir aux professeurs les outils nécessaires ? Lesquels ?
    • de favoriser les témoignages de l’ ONACVG en classe ?
    • de recueillir ces témoignages afin de les conserver avant qu’ils ne disparaissent ?
    • de favoriser l’accélération de la politique de numérisation des archives ?
    • de renforcer les capacités de recherche ?
    • de créer un concours scolaire des mémoires de la guerre d’Algérie à l’image du Concours National de la Résistance et de la Déportation ?
  • Culture
    • Pensez-vous que la diffusion du savoir puisse se faire en dehors des cadres scolaires afin de toucher le plus large public possible ? Quelle politique culturelle envisagez-vous sur ce sujet ?
  • Quels moyens comptez-vous allouer à une politique culturelle qui soit en capacité de favoriser la transmission des mémoires de la guerre d’Algérie et de la colonisation en France ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :