Ateliers

Se raconter ensemble : comment passer d’une mémoire individuelle à un récit collectif ? 

L’atelier « Faire mémoire ensemble » s’inscrit dans notre volonté de construire collectivement le futur Institut/Musée/Office des jeunesses de France et d’Algérie. Il permet d’échanger sur les mémoires et les identités multiples, en partant du cas de la colonisation et de la guerre d’Algérie. En effet, nous souhaitons penser le lien avec le public avant même la création du lieu. 

L’objectif de cet atelier est de faire participer le plus largement possible les jeunes à la construction d’une mémoire commune. Plus qu’un dispositif de médiation, il s’agit d’une proposition visant à faire démocratie.

Sélection réalisée lors d’un atelier à la MC93

Public visé : jeunes ayant ou non un lien avec cette histoire mais intéressés par la question des mémoires et des identités (15 ans minimum – 25 ans maximum). 

Nombre de participants : de 8 à 12. 

Durée : 2 heures

Animateurs : 4 ou 5 jeunes de l’association Jeunesses et Mémoires Franco-Algériennes.

Consigne pour les participants (jeunes et moins jeunes) : apporter un objet (photographie, objet physique, texte, histoire…) qui présente leur histoire ou leur identité. 

Déroulé de l’atelier : 

  • 1ère partie : tour de table, chacun se présente et présente son objet
  • 2ème partie : en petits-groupes, choix de 6 images parmi une quinzaine apportées par les animateurs et venant notamment de la collection du musée de l’histoire de la France et de l’Algérie.
  • 3ème partie : bilan.

Suites de l’atelier :

  • Nous remettons aux participants un petit fascicule avec les informations sur les œuvres
  • Les jeunes qui veulent poursuivre l’aventure peuvent revenir à un autre atelier ou rejoindre l’association Jeunesses et mémoires franco-algériennes
  • Les images de ceux qui le souhaitent sont intégrées sur la page dédiée du site internet
  • Les réflexions sur les images sont intégrées dans la réflexion sur le projet de musée de l’histoire de la France et de l’Algérie à Montpellier

Espace nécessaire :

  • Une salle où les chaises peuvent être disposées en rond
  • Trois tables pour le travail en sous-groupes

Conditions : 

  • L’atelier est proposé gratuitement par l’association. Le cas échéant, la prise en charge de frais de transport des animateurs peut être demandée. 
  • L’atelier n’est pas « portes ouvertes » : il faut avoir eu un échange avec un responsable du lieu qui explique son déroulé afin de vérifier l’intérêt du jeune. Le responsable s’engage à participer à l’atelier.

Image proposée aux participants à l’atelier – Ouled Nail par Paul (Marie) Firmin

***

Lire ici le compte-rendu du premier atelier tenu à la MC93